Comment apprendre le vélo à son enfant

Le vélo c’est une grande avancée pour votre enfant mais aussi pour vous parents : fini les heures de poussettes et la marche à pied, fini le portage en sac à dos ! Le footing redevient possible, et, les balades sont plus longues et enrichissantes !

Après un an le vélo à quatre roues

Le pukylino

Un an : lui offrir un premier « vélo » à quatre roue. Le pukylino est parfait pour construire les fondations. Il va apprendre à diriger le vélo et fortifier ses jambes en poussant. Ce vélo est très stable ce qui lui permettra de lui donner confiance. Pour vous donner une idée, mon fil a commencé le pukylino à un an environ et on ne peut pas le vendre deux ans plus tard tellement il l’adore !

Après un an et demi-deux ans la draisienne

La draisienne puky

Un an et demi : avec la pratique du pukylino, votre petit sait maintenant diriger un vélo, c’est le moment de lui offrir une draisienne (par exemple la draisienne puky est parfaite). Il va apprendre se stabiliser avec ses pieds. Un point de vigilance : les descentes, pensez à lui apprendre à maîtriser sa vitesse en freinant avec les pieds directement au sol, au début sur un terrain à faible pente.

Certaines draisiennes proposent un frein avant mais les enfants de cet âge n’ont pas encore suffisamment de force dans les doigts pour serrer le frein. Peu à peu, il va progressivement commencer à effectuer des virages en se penchant. Si si, vous verrez, il va apprendre très vite les manœuvres.

Deux ans-trois ans, le vélo à pédale

Entre deux-trois ans : vous pouvez commencer à le mettre au vélo à pédale. Le mieux est d’acheter un vélo de qualité. Les vélos en plastique bas de gamme sont à proscrire car votre enfant n’a pas assez de force dans les jambes pour pouvoir compenser les frottements ou les jeux existants dans les vélos d’entrée de gamme. Il faut que ça roule quoi ! Vous trouverez un vélo bon marché dans un magasin spécialisé en occasion.

Personnellement, nous avons choisi le plus petit vélo à pédale de chez hotrock / specialised. Il est juste parfait, bien équilibré, il n’est pas colonisé d’autocollant « la reine des neiges » et les roulettes sont dévissables à la main. Autre point majeur : l’enfant peut freiner en faisant du rétropédalage (toujours pour la même raison : il n’a pas encore suffisamment de force pour freiner du frein avant).

Comment passer de la draisienne au vélo?

Parmi ces trois étapes, le plus difficile est le passage de la draisienne au vélo. Le mieux est d’effectuer ce passage directement sans les roulettes. Eh bien oui, une fois passé le cap de la draisienne, comment voulez-vous qu’il accepte de remettre des roulettes qui vont lui retirer vitesse & sensations ?! Il dispose de l’équilibre dés qu’il a suffisamment de vitesse, il peut enchaîner les virages, il ne lui manque plus que la coordination lui permettant de pousser sur les pédales. Le plus difficile pour lui est de devoir appuyer sur la pédale au démarrage et conserver l’équilibre en même temps. La il faut être un peu patient mais voici quelques astuces qui ont bien aidées mon fils à y parvenir :

  1. première expérience de vélo à pédales sans roulette est à faire en courant à côté de lui et en le sécurisant.
  2. trouver une pente douce engazonnée, bien tondue et sans bosses et lui donner une vitesse initiale suffisante pour qu’il n’ait pas besoin de pédaler pour se lancer. Dés qu’il a de la vitesse il peut essayer de pédaler et s’il tombe ce sera dans l’herbe et il ne se fera pas mal.
  3. dés qu’il arrive à pédaler lorsqu’il a un peu de vitesse initiale, vous pouvez commencer à le tirer avec une corde en faisant votre footing pour qu’il ne se fatigue pas. Comme c’est vous qui le tirez, il conserve une vitesse suffisante pour se stabiliser et il conduit son vélo en vous suivant. Ainsi, il se perfectionne en pédalage et en freinage. J’ai commencé à faire cela quelques mois après l’achat du vélo et je continue aujourd’hui pour de long footing.
Fixation d’une corde sur le vélo

Pensez à bien protéger votre enfant !

Il existe de nombreuses versions de casques : des casques convertibles hiver/été, avec ou sans visière, ainsi que des casques stylés de cross, avec ou sans le protège menton. Pour ce printemps, nous avons opté pour le casque proposé sur le site www.lespetitscassecous.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s